TRAJECTOIRE

DE L'HÔPITAL À LA MAISON

LES SOINS AIGUS

Le Centre d'expertise pour les personnes victimes de brûlures graves de l'Ouest du Québec opère à Montréal et partage ses activités entre le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), l'Hôpital de réadaptation Villa Medica et Entraide Grands Brûlés.

Lors de l'accident, la victime est d'abord stabilisée au centre hospitalier le plus près. Si ses blessures exigent des soins spécialisés, elle sera transférée au centre de soins pour brûlures graves de Montréal.

Régions desservies

  • Nord-du-Québec

  • Laurentides

  • Lanaudière

  • Montréal

  • Laval

  • Montérégie

  • Estrie

  • Abitibi-Témiscamingue

  • Outaouais

  • Nunavik

  • Terre Crie de la Baie

Critères d'admission

  • Avoir 16 ans et plus;

  • Brûlures 2e degré: 10 % et + de la surface corporelle;

  • Brûlures 3e degré: 5 % et + de la surface corporelle;

  • Brûlures 2e ou 3e degré: main, visage, périnée, grosses articulations;

  • Brûlures par inhalation;

  • Brûlures chimiques;

  • Brûlures électriques incluant la foudre;

  • Brûlures circonférencielles des membres, thorax ou cou;

  • Polytraumatismes associés;

  • Pathologies associées complexifiant les soins des brûlures;

  • Réactions cutanées graves, telles que: l’épidermolyse, le syndrome de Steven Johnson; conditions autres nécessitant l’utilisation des ressources du Centre d’expertise (ex. engelures, cicatrices hypertrophiques secondaires, fasciite nécrosante).

ÉQUIPE DE SOINS

L'équipe des soins à l'unité des grands brûlés du CHUM regroupe un grand nombre de spécialistes et de professionnels. Ces personnes dévouées s'assurent de contrôler la douleur du patient, effectuent les chirurgies ainsi que les soins qu'il nécessite et veillent à son bien-être psychologique.

PLASTICIENINTENSIVISTESOINS INFIRMIERSPSYCHIATRENUTRITIONISTEPRÉPOSÉERGOTHÉRAPEUTEPHYSIOTHÉRAPEUTEENTRAIDE GBPATIENT-RESSOURCEPSYCHOLOGUETRAVAILLEUR SOCIALPHARMACIEN

EXPLOREZ LES SOINS AIGUS

GLOSSAIRE DES SOINS AIGUS

Autogreffe

L’autogreffe correspond à un transfert de peau permanent provenant du patient. Cette greffe utilise l’épiderme et une partie plus ou moins importante du derme de peau non brûlée du patient pour recouvrir les plaies causées par les brûlures. On peut ainsi restaurer la barrière cutanée (peau) du patient. La surface où la peau saine a été prélevée devient un « site donneur », et la peau prélevée est appelée « greffon ». L’épaisseur de l’autogreffe est déterminée par le type de couverture cutanée nécessaire. Il peut donc s’agir de greffe d’épaisseur partielle, de greffe de pleine épaisseur ou de lambeau.

Brûlure circonférentielle

Brûlure au pourtour d’une partie du corps (par exemple : brûlure complète de l’avant-bras), qui peut causer une diminution du flot sanguin dans cette région (syndrome du compartiment).

Débridement

Retrait des tissus nécrosés (morts), infectés ou étrangers de la surface d’une plaie.

Escarrotomie

Incision chirurgicale dans une escarre (croûte noirâtre plus ou moins épaisse qui tend à se dé- tacher des tissus sains avoisinants) afin d’enlever la pression et d’aider à rétablir l’irrigation sanguine de la zone atteinte. L’escarrotomie est souvent pratiquée chez le patient qui présente une brûlure circonférentielle ou un syndrome du compartiment.

Greffe en feuillet

La greffe en feuillet est une greffe de peau sans perforation de la peau prélevée. Ce type de greffe permet de couvrir une surface correspondant à la superficie du prélèvement. Il est utilisé dans les zones fonctionnelles comme le cou et les mains, les articulations comme les coudes ou les genoux et les zones où l’esthétique a une importance particulière, comme le visage.

Greffe méchée

Cette greffe de peau est prélevée de la même façon que la greffe en feuillet. Cependant, la peau prélevée est perforée afin de l’étirer pour augmenter la zone de couverture. Une greffe méchée peut ainsi couvrir jusqu’à trois fois la superficie du greffon (peau prélevée).

Homogreffe

L’homogreffe utilise la peau humaine prélevée et conservée lors d’un don d’organe. Cette peau est fournie par Héma-Québec, qui effectue tous les tests de dépistages nécessaires, notamment d’hépatite, d’HIV et de cytomégalovirus (CMV). Cette peau fournit une couverture temporaire, mais très efficace pour protéger les plaies profondes. Elle est temporaire, car elle sera rejetée par le système immunitaire du patient dès sa récupération. L’homogreffe offre le grand avantage de pouvoir limiter la surface totale des plaies, surtout dans les cas de patients touchés sur une grande partie du corps. Cette greffe temporaire est plus tard remplacée par une peau permanente.

Hémodynamie

Examens spécialisés afin de déterminer l' état des artères du coeur, du muscle cardiaque et des valves cardiaques.

Lambeau

Le lambeau correspond à une greffe où l’épiderme, le derme et les tissus sous-cutanés sont utilisés. Ce type de greffe sert souvent à couvrir des régions où il y a moins de circulation sanguine.

Mobilisation précoce:

Réadaptation active:

Réadaptation passive:

Respirateur (ou ventilation) mécanique:

Sédation:

Site donneur

L’emplacement où l’on prélève la peau non brûlée destinée à l’autogreffe est appelé « site donneur ». Ce site est généralement un endroit plat et caché: cuisses, fesses, dos, cuir chevelu ou abdomen.

Soins aigus

Ensemble des soins et services offerts aux patients lors de leur passage à l'Unité des grands brûlés du CHUM comprenant les soins intensifs, les soins infirmiers, les thérapies de réadaptation précoces, les soins psychosociaux et les interventions chirurgicales en plastie.

TBSA Total Body Surface Area

Ratio exprimé en pourcentage (%) révélant la proportion du corps touché par les brûlures.